Une bibliothèque bien remplie…Bilan de 8 mois en Centre-Val de Loire: les neufs et les emprunts

Second article sur ma bibliothèque et les acquisitions que j’ai pu faire durant mon séjour (qui n’est pas encore terminé!) dans cette région. Cette fois on se concentre sur ces livres que j’ai acheté neuf ou que j’ai emprunté à une personne de mon entourage… Ready ? Go !

Les neufs

Alors déjà pour ce qui est des acquisitions neuves, elles sont issues de deux vagues. Tout d’abord, une amie m’a offerte une carte cadeau dans une librairie… je me suis donc fait plaisir ! Et la seconde chose, c’est que je me suis rendue aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois, qui organisent en parallèle un salon du livre… Vous voyez le moment où j’ai craqué ? Livre + Histoire = Pile A Lire menacée d’explosion (ou d’implosion, c’est au choix…). Cela serait mentir que de dire que je n’ai acheté du neuf qu’à ces deux moments-là, effectivement j’ai craqué pour le premier tome Hamish Macbeth, mais il est parti chez mes grands parents en pension. Il n’est pas présent sur la photo, donc il ne fait pas parti de cette liste CQFD?.

DSCF8674

Bon on voit très bien quel est l’événement qui m’a fait faire le plus d’achat…. Allez on va faire un petit topo de chacun d’eux!

Couverture La terre du Milieu, Tolkien et la mythologie germano-scandinave

La Terre du Milieu, de Rudolf Simek, éditions Passé Composé : Alors on va pas se mentir, un livre scientifique qui parle de l’héritage mythologique dans l’oeuvre de Tolkien, ça ne pouvait que me plaire, m’attirer et y laisser des plumes ! Mais je suis persuadée que c’est un très bon investissement (je pense que mes autres achats sont dans le même principe…) ! Puis au passage je vais apprendre plein de choses sur les mythologies nordique et scandinave (je me cherche pas du tout d’excuse!). 

Couverture Villas et Jardins d'Italie

Villas et Jardins d’Italie, d’Edith Wharton, éditions Tallandier (coll. Texto): L’italie, du patrimoine et des jardins, plus une grande autrice, ça ne pouvait que m’avoir (sauf peut être la couverture rose…). Edith Wharton retrace ces lieux qu’elle a visité dans la péninsule italienne, elle y évoque des principes architecturaux et jardinistiques. Il me tarde de lire ce fin ouvrage et de m’envoler virtuellement (et peut être réellement qui sait) vers ces lieux. Il va parfaitement compléter mon visionnage de l’émission « Italians Gardens » de Monty Don sur Netflix.

Couverture La légende du roi Arthur

La légende du roi Arthur,de Martin Aurell, éditions Perrin (coll. Tempus): Oui parce que en dehors de la mythologie dans l’oeuvre de Tolkien et les jardins italiens, j’aime énormément les légendes arthuriennes. Que voulez-vous on se refait pas ! Sauf que cette fois c’est à la sauce historienne, c’est-à-dire qu’à partir d’un fait, ils vont expliquer comment celui-ci est devenu une légende et quelle est la part de réalité dans ces histoires et quelle fut l’instrumentalisation qu’il y a eu derrière au fil des siècles. Tout un programme alléchant il faut l’avouer !

Couverture Histoire du monde (Roberts), tome 1 : Les âges anciens

Histoire du monde, Les âges anciens, de J.M. Roberts et O.A Westad, éditions Perrin (coll. Tempus): Là c’est davantage un livre qui me parlait depuis bien longtemps, que j’aurais aimé emprunté un milliard de fois à la bibliothèque, mais que je n’aurais jamais eu le temps de lire. L’acheter était la meilleure chose à faire pour pouvoir le savourer au mieux, prendre le temps de me plonger dans cette histoire du monde, tout du moins dans le tome 1, qui s’étend de la Préhistoire à l’Antiquité.

  • Ce qui est bien quand les maisons d’édition vendent en direct, c’est que l’on vous offre des livres pour vous remercier de vos achats… Bingo !L’Ancien Régime et la Révolution, d’Alexis de Tocqueville, éditions Tallandier (coll. Texto)
    Le métier de roi, de Louis XIV, éditions Perrin (coll. tempus)

On continue dans les achats neufs qui proviennent d’une carte cadeau à la librairie Compagnie. 

Couverture Mrs Dalloway

Mrs Dalloway, de Virginia Woolf , éditions Folio: Cela fait des années que je cherche à lire Une chambre à soi ou Mrs Dalloway de Virginia Woolf, mais je ne trouvais pas en bibliothèque. Peut être que ce n’était pas le bon moment pour moi de le lire… C’est un livre sur la contemplation, sur l’introspection, je sais que parmi mes connaissances, il ne fait pas l’unanimité, mais je tente et je verrais bien.

 

Couverture Mort à la Fenice

Mort à la Fenice, de Donna Leon, éditions Le Point: Comme pour le livre précédent, cela fait quelques années que ce livre me fait de l’oeil. Il m’attirait car c’est un roman policier, qui se déroule à Venise, dont la première enquête se produit dans l’univers de l’Opéra. Je n’y connais pas grand chose en opéra, même si j’ai eu l’occasion de travailler à la bibliothèque de l’Opéra Garnier, mais je souhaitais retrouver dans ce livre la Venise comme on la voit dans les films, brumeuse, mystérieuse, attirante, et un personnage principal un peu brute, des dialogues sarcastiques, comme je me fais l’idée d’un échange entre des italiens. Bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture et il me tarde d’obtenir les autres !

Couverture Au café existentialiste : La liberté, l'être et le cocktail à l'abricot

Au café existentialiste: La liberté, l’être et le cocktail à l’abricot, de Sarah Bakewell, éditions Le Livre de Poche: Il faut savoir que moi et la philo ça fait 10 000…, pourtant je me suis laissée tenter par ce roman qui réunit Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et Raymond Aron, trois figures majeures de cette discipline. Ce qui m’a attiré ? La couverture et car ça parle d’un Paris littéraire, artistique tel qu’il fut au début du vingtième siècle, les soirées à Saint Germain des Près. Puis, on évoque la naissance de la phénoménologie, ce même terme qui m’a mis hors jeu dans cette matière dès le départ… J’aime bien me compliquer la vie !

Au total 9 nouveaux livres qui viennent enrichir ma bibliothèque (avez-t-elle besoin de l’être?!), mais 7 livres qui répondent à ma soif de connaissance en termes d’Histoire, de littérature classique. Juste un qui figurait dans ma Wish-List depuis un moment et un autre qui fut un achat compulsif. Donc plutôt de bons achats, maintenant il ne reste plus qu’à les lire !

Les emprunts

72654567_2408606069467713_7104118319833153536_n

Ben oui parce que cela ne suffit pas d’acheter de l’occasion et du neuf, il faut aussi fureter et piquer des pépites dans les étagères des parents/amis. Finalement, ils ne sont que 4 à provenir de cette source !

Couverture Faërie

Faërie de J.R.R. Tolkien, éditions Pocket : Cela fait des années que j’ai dans ma PAL, le t1 du Seigneur des Anneaux, que je viens d’ailleurs d’achever, mais ce recueil de trois nouvelles m’a indéniablement attiré ! Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais il regroupe des nouvelles publiées dans le Dublin Review entre 1945 et 1953, de ce que j’ai pu voir. Bref, une plongée dans l’oeuvre de Tolkien par une autre porte que les plus célèbres.

Couverture Le Livre des Baltimore

Le livre des Baltimore de Joël Dicker, éditions De Fallois : J’avais peur de m’attarder sur un écrit de Joël Dicker à cause du tapage médiatique qui l’entoure. Il a quant même une série adaptée d’un de ses livres ! Mais j’ai offert ce livre à mon grand-père pour l’occuper durant une hospitalisation, et finalement, je lui ai piqué quelques mois plus tard… et c’est une très bonne chose. J’ai dévoré ce livre en quelques jours, happée que j’étais par l’histoire de cette famille dont les deux branches étaient plus ou moins rivales. Une rivalité, des secrets de famille enfouis, qui remontent à plusieurs générations et qui mènent à un tragique dénouement qu’on pressent dès les premières pages !

Couverture La plage de la mariée, tome 1 Editions Charleston 2017

La plage de la mariée de Clarisse Sabard, éditions Charleston : Cet ouvrage provient également de la bibliothèque des grands-parents. Secrets de famille, recherche de soi et changement de vie m’ont littéralement interpellé. Il me tarde de le lire, enfin quand j’aurais lu les 100 autres que j’ai avant !

 

Une journée exceptionnelle de Kaira Rouda, éditions Charleston : Alors là c’est le mystère complet, à part vous dire que c’est un roman issu de la collection « noir », donc on par sur un thriller ou du moins une histoire avec du suspense. Pour ce qui est du résumé, ça nous met en garde contre les mariages trop parfaits et les personnes trop parfaites. Une très bonne odeur de souffre dans ce livre, je le sens à mille lieux, entre le couple parfait, la maison au bord du lac éloignée de tout, les tensions, hum ça sent mauvais pour l’un des protagonistes !

Ce bilan partie 2 se termine ici. Il faut avouer aussi que je n’ai pas compté tous les livres empruntés à la bibliothèque (l’un des premiers papiers que j’ai rempli en m’installant ici ^^), car sinon nous n’en finirions pas et puis ça serait futile comme initiative ! Là au moins ça me montre que mes achats sont de plus en plus raisonnés, donc rentrent dans ma recherche de moins impacter mon environnement, hormis mes étagères !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s